Comment choisir une mutuelle adapté à ses besoins de santé ?

Mutuelle santé

Afin de faire les bons choix concernant une mutuelle, il est important de comprendre vos besoins de santé. Les niveaux de couverture et les taux de remboursement varient selon les besoins (dentaire, ophtalmologie, hospitalisation). C’est pourquoi vous devez comprendre vos besoins pour choisir la garantie la plus adaptée.

Bien déterminer votre situation familiale

La garantie peut-elle couvrir tous les membres de votre famille ? La composition de la famille détermine les besoins de santé. Ainsi, un couple sans enfant a tout intérêt à choisir une complémentaire qui répond aux besoins du couple, plutôt que d’en choisir une pour tout le monde. Pour les familles avec enfants, l’option la plus économique demeure la mutuelle pour toute la famille. Généralement, les cotisations ne sont pas majorées à partir du troisième enfant. Vérifiez comment les forfaits garantis et optionnels sont disponibles. Certains sont indiqués « par bénéficiaire » plutôt que pour l’ensemble des bénéficiaires. Par exemple, le pack peut apporter quelques dizaines d’euros supplémentaires de remboursement pour les lunettes. Les experts recommandent de souscrire une assurance optique spécialisée à coût élevé au lieu d’une assurance vue ordinaire pour les individus ayant une bonne vision. En effet, de nombreuses personnes ayant des problèmes de vision ont besoin de faire une visite régulière chez un spécialiste. Pour choisir votre complémentaire santé, il est indispensable de comparer les différentes offres. Pour étudier les formules proposées, vous pouvez réaliser des devis de mutuelle en ligne. Selon votre profil et vos besoins, sur alan.com on sélectionne les meilleurs contrats pour vous.

Choisir une mutuelle : les autres critères à tenir en compte

Quels sont vos besoins prévisionnels ou actuels en matière de santé ? L’âge est un critère important à considérer, car les besoins évoluent avec le temps. Par exemple, les jeunes enfants ont besoin de visites fréquentes chez le pédiatre. Après 10 ans, certaines personnes bénéficient de traitements orthodontiques coûteux. Concernant les parents, plusieurs études statistiques ont montré que les dépenses d’optométrie interviennent après 40 ans (l’âge moyen d’apparition de la presbytie est de quarante-trois ans). N’oubliez pas d’ajouter les dépenses imprévues (problèmes dentaires, hospitalisation) qui peuvent rapidement se transformer en dépenses importantes sans l’aide d’un remboursement complémentaire. Sachez également qu’il existe des contrats pour les séniors qui ne prévoient pas de couverture pour les plus de 65 ans, et proposent en contrepartie des contrats spécifiques. Ce type de mutuelle garantit un remboursement plus approprié pour des postes tels que l’optique, le dentaire, l’hospitalisation et des services tels que le spa et les appareils auditifs. Veuillez noter que l’âge est le critère d’adhésion. Certaines complémentaires santé ou garanties mutuelles peuvent être subdivisés en fonction de l’âge des adhérents.

Choisissez selon votre budget et votre situation géographique

Quel montant de complémentaire santé êtes-vous prêt à souscrire chaque mois ? Si le remboursement de la Sécurité Sociale est fixé sur une nomenclature et un tarif unique, alors le tarif d’une complémentaire est lui-même variable. Cela dépend de la couverture et donc du remboursement prévu. Choisissez votre mutuelle selon le budget que vous comptez allouer pour protéger votre santé. Notez que les subventions d’entrée de gamme peuvent souvent couvrir efficacement le coût de votre séjour à l’hôpital imprévu, mais seront plus limitées pour les postes courants telles que l’optique ou les soins dentaires. Si vous avez des problèmes de vision ou de dentition, il est judicieux de choisir une complémentaire plus chère qui offre un niveau de couverture optique et dentaire plus élevé. Faut-il aussi choisir son complémentaire santé ou sa mutuelle selon son lieu de résidence ? Votre lieu de résidence peut avoir une incidence sur les types de contrats auxquels vous pouvez souscrire. En effet, en fonction des régions ainsi que du régime de sécurité sociale, les tarifs applicables peuvent différer du régime général d’assurance maladie, notamment du régime Alsace Moselle ou du frontalier suisse.

Mutuelle santé : sélectionner celle qui correspond à votre situation professionnelle

Faut-il choisir sa mutuelle santé en fonction de son métier ? En fonction de votre statut et de votre système social, il peut être vraiment intéressant de choisir ce que vous avez en commun selon votre parcours. En fait, certaines professions comportent beaucoup de risques que d’autres ce qui peuvent avoir des répercussions sur les dépenses de santé. Un artisan ou un ouvrier est par exemple plus susceptible d’être hospitalisé dans son activité professionnelle qu’une personne qui travaille dans un bureau devant son ordinateur. Cependant, le coût optique de ce dernier peut être plus élevé. À noter que le prix de certains contrats peut varier selon l’âge, mais aussi selon le statut professionnel de l’assuré et le régime social dont il dépend. Par conséquent, si des pairs dépendent du régime des travailleurs indépendants (TNS), ou si leur profession est différente de la vôtre, ils devront peut-être payer moins pour leurs cotisations. En ce qui concerne vos habitudes de dépenses en soins de santé, il est bon de se demander : à quelle fréquence consultez-vous un médecin ou un spécialiste ? Avez-vous consulté un médecin qui a surfacturé ? Les frais supplémentaires facturés par certains spécialistes et médecins peuvent être partiellement ou totalement pris en charge par l’assurance santé. Si vous devez consulter régulièrement votre praticien avec des dépassements d’honoraires, vérifiez si votre contrat prévoit une telle garantie. Choisir un médecin en secteur 1, c’est votre garantie d’être remboursé au meilleur prix.

Pourquoi souscrire une mutuelle de presse ?
La mutuelle d’entreprise : qu’est-ce que c’est ?